En savoir plus

Le programme Net Positive Impact s’inscrit dans la continuité des actions et des analyses menées sur le terrain depuis plus de 30 ans par Olivier BEHRA, son fondateur.

Olivier BEHRA a travaillé pour la CITES (Convention sur le Commerce International des Espèces Menacées) à la fin des années 1980. Son travail novateur, dans le cadre de la Convention sur la Diversité Biologique, a été salué par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement lors de la conférence de Nagoya en 2010.

Il faut impliquer les communautés locales dans la valorisation de leurs ressources naturelles.

Olivier BEHRA a ainsi décidé, de fonder l’ONG L’Homme et l’Environnement au début des années 1990, le social business Aroma Forest en 2005 puis l’Association de Solidarité Internationale Man & Nature en 2010.

5 ans après la création de Man & Nature, l’organisation a pu soutenir 31 projets dans 17 pays différents : 5 en Amérique centrale et latine, 8 en Afrique et 4 en Asie (Rapport Annuel Man & Nature 2015). 100% de ces projets de conservation a été financé par des entreprises privées et inclut un volet de valorisation des ressources naturelles pour les communautés locales. Des voyages solidaires d’entreprises ont été organisés dans une demi-douzaine de pays permettant de sensibiliser les employés aux actions de RSE de leur entreprise.

15 ans après leur création par L’Homme et l’Environnement, les réserves expérimentales de Vohimana et Vohibola, dans l’Est de Madagascar, sont toujours sous fortes pressions mais génèrent des revenus durables pour une partie des communautés (www.madagascar-environnement.org). Les activités de production d’huiles essentielles à partir de plantes locales qui ont été développées à Vohimana sont maintenant directement gérées par les communautés locales. Les reboisements réalisés ont permis de planter plus de 300.000 arbres.

Aroma Forest (www.huiles-essentielles-madagascar.com) est la première entreprise privée productrice d’huiles essentielles qui a été approuvée par le programme Union for Ethical Biotrade. C’est aussi la première entreprise sociale et solidaire de Madagascar. Elle est autonome financièrement et 100% des profits est utilisé pour le développement. L’ensemble de ses employés est malgache et Aroma Forest génère l’équivalent de près de 900 emplois au niveau rural.

Olivier BEHRA a également travaillé en tant d’expert pour des entreprises cosmétiques, ce qui a entre autre permis de valoriser des extraits de plantes produites au niveau des communautés locales en périphérie et dans les zones de conservation, dans leurs produits finis (Yves Rocher, Chanel, Dessange, Téane Cosmétique, Laboratoires Eona, etc.).